Quand les carriers croisaient l’aqueduc romain du Mont d’Or

Les ouvrages en pierre sèche des carriers contre les ouvrages en maçonnerie des Romains

Le Mont d’Or lyonnais a depuis fort longtemps fait l’objet d’occupations humaines liées à la culture, au pastoralisme et à l’exploitation de ses ressources naturelles telles que l’eau et la pierre. Stations dites « celtiques », vestiges gallo-romains, nombreux ouvrages en pierre sèche (tunnels de carriers, cabornes…) ont largement été relevés par des géologues, des scientifiques, ainsi que de nombreux amateurs, avant même le XIXème siècle et jusqu’à nos jours.
On peut encore apercevoir certains vestiges de l’aqueduc romain du Mont d’Or, qui parfois se croisent ou se superposent avec des ouvrages en pierre sèche construits bien plus tard par les carriers exploitant le Mont d’Or.
Nous avons choisi de traiter ces croisements d’ouvrages qui sont aussi des croisements d’époques et de techniques différentes. Les Romains ont réalisé un ouvrage linéaire de 26 km grâce à des techniques parfaitement maitrisées (topographie, hydrographie, maçonnerie, génie civil… ). Bien plus tard, les carriers, en exploitant la pierre du Mont d’Or, ont édifié de nombreux ouvrages en utilisant une technique de construction plus rustique s’appuyant sur un savoir empirique : la technique de la « pierre sèche ».

aqueducs_romains_et_carriers (800x530)
Aqueduc romain                                         Aqueduc de carriers

Pour des raisons topographiques et géologiques qui seront expliquées, ces ouvrages se croisent à de nombreuses reprises. Ces croisements sont abordés dans l’article qui suit, en se limitant au tracé de l’aqueduc dans sa première portion, de Poleymieux jusqu’à Saint-Romain. Tous ces ouvrages présentent un intérêt patrimonial qu’il convient de ne pas oublier et de préserver autant que possible.

Retrouvez ci-dessous l’article en version intégrale au format .pdf

aqueduc_romain_carriers

Nous tenons à remercier Jean Burdy avec qui nous avons échangé lors de l’élaboration de notre article.

Publicités

Auteur : pidelac

Pierre de Laclos est le gestionnaire de la page Facebook Mont d'Or (https://www.facebook.com/Montsdor). Il publie régulièrement des articles sur le blog "les cahiers du Mont d'Or", dont il est cofondateur avec Luc Bolevy. (https://lescahiersdumontdor.wordpress.com/)

3 réflexions sur « Quand les carriers croisaient l’aqueduc romain du Mont d’Or »

  1. Bravo messieurs, du bon travail. Quel plaisir de vous lire et de vous voir confronter vos avis avec ceux de l’illustre M. Burdy. La connaissance de l’aqueduc du mont d’or avance, encore, grâce à vos recherches passionnées et documentées !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s