La Croix du hameau du Mont Thou à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or

plan-ign
Source : Géoportail IGN

Localisation

Cette croix est située sur la commune de Saint-Cyr, non loin de la limite communale avec Saint-Romain. Elle se trouve au hameau du Mont Thou, hameau implanté sur le flanc du Mont Thou, à environ 750m au Sud-Est de son sommet. Elle est placée sur un mur de propriété, à l’angle de la route du Mont Thou et du chemin de Salagon.

Latitude : 45.837117 N | Longitude : 4.805585 E Altitude : 437 mètres

Description, nature de la pierre

Orientée au Sud, la croix s’élève à 2 m du sol ; elle mesure 1 m de haut et 62,5 cm de large. La section de son fût et de ses croisillons est de 19,5 cm sur 19 cm.

Selon Bruno Rousselle :« elle est composée d’un calcaire granulaire riche en débris de crinoïdes, ce qui rapproche son faciès géologique des « calcaires à entroques », comme le sont aussi la pierre à gryphées locale (Sinémurien) ou la pierre de Couzon (Aalénien). Mais l’origine géologique n’a pas encore pu être déterminée avec certitude. En effet, nombreux sont les indices habituels d’identification des différents calcaires du Mont d’Or qui restent absents ici… De plus, on distingue la présence de joints de stratification non linéaires (appelés stylolithes) qui demeurent assez rares, voire inexistants, dans les formations calcaires du Mont d’Or et du Beaujolais. Il n’est donc pas exclu, si ce n’est probable, que la pierre de la croix provienne d’un autre massif géologique que le Mont d’Or »

(Source: Bruno Rousselle. Voir en annexe les photos de l’étude géologique de B. Rousselle: Annexe_Croix_Mont_Thou_étude_géologique ).

Inscriptions et datationcroix du mont thou 006 (486x800)

Elle comporte de nombreuses inscriptions et dessins gravés sur l’ensemble de ses branches (voir interprétations ci-dessous). Elle porte l’inscription de l’année 1759. Mais, sur aucune de ses faces, elle ne comporte la marque du tailleur de pierre. Il n’est donc pas possible de l’attribuer.

Histoire et interprétation

Sur son socle est inscrite une phrase en souvenir de son donateur:socle

« CETTE CROIX A ETE

MIZE PAR LE SOIN DE

Sr (sieur) ANTOINE COTTIER

BOURGEOIS DE LYON »

Antoine Cottier était un maître teinturier en soie lyonnais riche propriétaire de terrains et de biens à Saint-Cyr.

extrait-vente-grand-cottier-4juin1740
Extrait acte de vente des biens Grand au sieur Cottier – 4 juin 1740 (Source: ADR 3E5131 / Nicole Gilardi)

Il tenait ses terrains du Mont Thou d’une acquisition faite en 1740 à la famille Grand. Dans l’acte de vente, on y apprend que le Sieur Cottier a acquis des bâtiments à « Montoud », mais aussi tout le matériel pour exploiter les vignes (bennes, benots, tonneaux, outils d’agriculture et de labourage…). Un procès avec ses voisins s’en est suivi pour des raisons de conflit d’usage de l’eau de la source dite de « Sarragon » (Salagon). Actuellement, cette eau alimente le lavoir du hameau du Mont Thou.

extrait-transaction
Extrait de la transaction Cottier du 13 décembre 1770 faisant suite à un appel d’une décision contestée datant du 14 mars 1767 (Source: ADR 3E3590 / Nicole Gilardi)

Sur la croix, on retrouve les principaux symboles de la passion du Christ:

dessin
Dessin Agnès Milliand – St-Cyr http://gw.geneanet.org/amilliand_w?lang=fr&m=NOTES

– tout en haut, les lettres INRI signifiant Jésus, le Nazaréen, et Roi des Juifs

– au centre : la couronne d’épines qu’on fit porter à Jésus.

– la lune et le soleil, de part et d’autre symbolisent le passage de la nuit à la lumière, donc la résurrection.

– sous la couronne, le coq de St Pierre ayant chanté deux fois, annonciateur de la crucifixion.

– la tige de roseau avec l’éponge de vinaigre au bout (la boule parsemée de points) qui a été portée au visage de Jésus peu avant son décès,

– la lance du centurion romain avec laquelle le flanc du Christ fut transpercé. L’Évangile de St-Jean rapporte qu’il en coula du sang et de l’eau. En haut de la lance, l’auteur a représenté le sang et l’eau qui coulent. En bas de la lance, figurerait un clou de crucifixion.

– en bas : les clous de crucifixion, au nombre de trois

– O CRUX AVE: Salut Ô Croix

Commentaires et interprétation complémentaire

Les tailleurs de pierre ont laissé dans le Mont d’Or quelques œuvres profondément chrétiennes mais sans doute aussi fortement symboliques. Dans le cas de cette croix plusieurs détails interpellent et peuvent être interprétés au-delà de la seule symbolique religieuse.

croix du mont thou 012 (800x652)Un pentagramme et la lettre G en son centre constituent l’Etoile Flamboyante: il s’agit d’un symbole typiquement maçonnique dont les premières divulgations datent des années 1740. Les Compagnons tailleurs de pierre ne l’adoptèrent que très rarement sous la forme flamboyante. C’est donc ici un cas rarissime et sans doute le plus ancien connu à ce jour en France. Ce symbole est porté en bonne place sur cette croix sous les lettres INRI (acronyme latin de Jésus le Nazaréen, Roi des Juifs). Le Sieur Cottier n’aurait-il pas été lui-même franc-maçon lyonnais et bon chrétien, ce qui à cette époque n’avait rien de surprenant ?

Les dimensions de la croix et le Nombre d’Or: le rapport hauteur sur largeur des branches (100/62,5 = 1,6) approche le nombre d’or (1,618…). Simple hasard ou volonté de son auteur ?

Le Soleil et la Lune aux extrémités des deux branches de la croix: croix du mont thou 009 (800x656)   croix du mont thou 007 (650x800)

Le soleil semble étrangement présenter deux attitudes, un sourire ou une moue (selon l’heure et l’inclinaison de la lumière du soleil ?). La Lune représentée avec le nez crochu et le menton prognathe détonne un peu avec le soleil au visage plus stylisé. L’auteur aurait-il voulu représenter le Sieur Cottier sous des aspects peu avenants compte tenu de ses différends avec ses voisins ? Ou, plus simplement, a-t-il cherché à représenter la lune avec un profil présentant un certain réalisme d’où des traits plus prononcés ?

● Une croix décidément bien énigmatique…

Auteur inconnu, nature et origine de calcaire difficilement identifiables… Il semble aussi que l’auteur de cette croix ait repris certains récits plus ou moins légendaires ou apocryphes, tels que la Lance qui déverse continuellement son eau, et le clou de crucifixion inséré dans la lance par sainte-Hélène, mère de Constantin.

On voit que, dès lors que les croix sont figurées, leurs interprétations peuvent être multiples; s’ajoute à cela les légendes et les explications locales en plus de la symbolique religieuse générale, c’est aussi tout l’intérêt d’une telle croix.

Remerciements pour leurs contributions à : Agnès Milliand, Nicole Gilardi et Bruno Rousselle

Télécharger cet article en version .pdf: La Croix du hameau du Mont Thou_juin2015

Télécharger l’annexe géologique de Bruno Rousselle: Annexe_Croix_Mont_Thou_étude_géologique

Publicités

Auteur : pidelac

Pierre de Laclos est le gestionnaire de la page Facebook Mont d'Or (https://www.facebook.com/Montsdor). Il publie régulièrement des articles sur le blog "les cahiers du Mont d'Or", dont il est cofondateur avec Luc Bolevy. (https://lescahiersdumontdor.wordpress.com/)

3 réflexions sur « La Croix du hameau du Mont Thou à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s