Une épitaphe gallo-romaine remployée dans l’ancienne église de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or (Rhône)

Les remplois d’éléments gallo-romains sont fréquents dans les bâtiments médiévaux. A Lyon, les plus connus sont sans doute d’importants blocs de pierre taillés et réutilisés au niveau du chevet de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste ou dans son parc archéologique voisin. Dans le massif du Mont d’Or ou ses secteurs limitrophes, des remplois sont également visibles : le chevet de l’église de Saint-Romain possède de la même manière des blocs qui ont toutes les caractéristiques d’une origine gallo-romaine, et sur l’Ile Barbe, des épitaphes gallo-romaines sont présentes dans un mur de l’ancienne église. Continuer à lire … « Une épitaphe gallo-romaine remployée dans l’ancienne église de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or (Rhône) »

Publicités

Les deux pierres gravées du chemin de l’Eperon, à Saint-Romain-au-Mont-d’Or

Introduction

Le chemin de l’Eperon de Saint-Romain-au-Mont-d’Or est bordé sur sa partie gauche (en montant depuis Saint-Romain) par de longs et hauts murs de séparation des propriétés. Propriétés parmi lesquelles on retrouve le domaine de la Fréta. Ces terrains englobent le bois de Charézieu et s’étagent depuis les bords de Saône dans une zone en forte déclivité pour atteindre une zone de replat relatif (ou de moindre pente) dans laquelle s’est niché le chemin.

Continuer à lire … « Les deux pierres gravées du chemin de l’Eperon, à Saint-Romain-au-Mont-d’Or »

Visite d’une galerie de captage de la Fréta, à Saint-Romain-au-Mont-d’Or

Le domaine de la Fréta figure parmi les belles demeures de Saint-Romain-au-Mont-d’Or. Ce lieu d’exception fut la propriété d’un célèbre explorateur du XVIIIème siècle, Pierre Poivre.

Natif de Lyon, Pierre Poivre fut horticulteur, botaniste, agronome, missionnaire et administrateur colonial français. Pierre Poivre acquiert la propriété de la Fréta en 1758 qu’il fait aménager très probablement par Soufflot. Anobli en 1766, il s’installe définitivement à Saint-Romain en 1772 à l’age de 53 ans, à son retour des colonies après de nombreuses années à développer la culture des épices dans l’archipel des Mascareignes (Ile Maurice, la Réunion…). Continuer à lire … « Visite d’une galerie de captage de la Fréta, à Saint-Romain-au-Mont-d’Or »

Aqueduc romain du Mont d’Or – Visite de deux sites à St-Romain et Curis

Visite du 30/01/16. Luc Bolevy. Pierre de Laclos. Jean Burdy.

Nous avons effectué une sortie en compagnie de Jean Burdy, membre de l’Académie des Sciences Belles Lettres et Arts de Lyon, spécialiste des aqueducs romains de Lyon, et auteur de la monographie consacrée à l’aqueduc du Mont d’Or qui a été publiée en 1987 au titre du pré-inventaire des monuments et richesses artistiques du Département du Rhône. Merci à lui pour cette visite qui donne lieu à ce bref compte-rendu de notre part.

Continuer à lire … « Aqueduc romain du Mont d’Or – Visite de deux sites à St-Romain et Curis »

Sortie botanique à Couzon et Albigny – 25 mai 2015

Nous avons effectué une sortie botanique accompagnés par deux membres de la Société Linnéenne de Lyon et du Groupe Mycologique et Botanique du Val de Saône (GMBVS). Merci à eux pour cette visite qui donne lieu à ce compte-rendu sommaire.

Nous avons choisi de parcourir le secteur de Moletant et des pelouses qui le dominent pour deux raisons: d’une part nous avions rédigé et publié un précédent article consacré à la combe Moletant, et d’autre part les pelouses situées au-dessus du bois de Moletant et à Albigny sont encore riches en orchidées à cette époque de l’année.

carte
Les différents lieux traversés. Source : IGN – géoportail.

NB : La combe peut être parcourue en suivant le chemin rural n°37 récemment déboisé au droit de la ligne électrique. (prolongement en montant depuis le chemin Saint-Léonard). Quelques orties sont parfois présentes, préférer un pantalon long et de bonnes chaussures. Dans un 2ème temps, on trouve les pelouses sèches et les bois d’Albigny en parcourant le chemin balisé qui constitue le parcours de santé d’Albigny.

Retrouvez ci-dessous le compte-rendu de visite en version intégrale au format .pdf:

Compte-rendu-visite-botanique-Mai2015

Les pierres gravées du vallon de Pins et Fournat à Poleymieux

Le vallon de Pins et Fournat à Poleymieux possède de mystérieuses pierres gravées. L’article au format .pdf téléchargeable ci-dessous est un compte rendu de visite sur le terrain. Une pierre supplémentaire présente sur la commune de Limonest y est également recensée. Gravures Mont d’Or